Quelques photos d’une campagne électorale à San Marcos

Au mois de mai 2007, aussi bien que les Bahamas, Ecosse, Pays-de-Galles, France, Arménie, Mali, Algérie, Roumanie, Irlande, Ukraine, Monténegro, Turquie et autre Islande, l’Université Nacionale Majeure de Saint Marc – Doyenne d’Amérique s’apprête à voter, et c’est pas de la tarte. Je ne vous résumerai pas les institutions sanmarquiniennes: j’en suis bien incapable. Mais autant les contempteurs de l’université française idéalisant le modèle américain devraient lire cette note de lecture d’un universitaire de Columbia, autant ceux qui auraient la nostalgie de l’autogestion et seraient en faveur d’une forte participation étudiante à la prise de décision feraient mieux d’y penser à deux fois. San Marcos, intense foyer gauchiste (même si depuis dix ans, le corps enseignant revendique de moins en moins d’appartenance politique), s’inspire fortement (au niveau organisationnel) des Etats-Généraux (ironiquement, à travers l’emploi du  terme « estamental » – la « sociedad estamental », c’est la société divisée en trois Etats -, l’Ancien Régime ressurgit au moins autant que les Etats Généraux); l’université est bloquée, la corruption et le népotisme y règnent, l’enseignement y est très inégal. Un ami chargé de TD m’indique: les élèves qui ne fichent rien, ou se moquent de vous, il vaut mieux laisser tranquille, ils ont des groupes derrière eux qui peuvent te virer un prof en trois mois. Il faut dire que les étudiants sont spécialement jeunes, et, du fait de leur situation précaire, vulnérables à la corruption et/ou influence, et que les groupes enseignants  qui aspirent aux plus hautes fonctions sont particulièrement irresponsables. Tout se tient dans un cosmos, et San Marcos en est un.

Avant les élections, les sanmarquinienes, tous un peu artistes dans l’âme, décorent leur université. Voici quelques photos.

banderoles-sociales-5-reduite.jpg Faculté des Sciences Sociales

Faculté des Lettres Faculté des Lettres

Faculté de Droit Un bâtiment de la Faculté de Droit

Faculté d’Economie Faculté d’Economie

La preuve irréfutable que le capitalisme et la lutte antilibérale sont étroitement liés:

banderole-coca-reduite.jpg

Publicités

5 Réponses to “Quelques photos d’une campagne électorale à San Marcos”

  1. vincent Says:

    L’autogestion étant un mot-valise dans lequel on peut mettre un tigre et sa brosse-dent, je vous engage fortement à voir un très bon film où on s’amuse : Les Lip, l’imagination au pouvoir (il y a des bandes annonces sur le net qui ne donne pas la saveur de ce documentaire). Et puis, na !
    Maintenant je viens jouer au contradicteur:
    « ceux qui auraient la nostalgie de l’autogestion et seraient en faveur d’une forte participation étudiante à la prise de décision feraient mieux d’y penser à deux fois. »
    Ah les nostalgiques de l’autogestion… hum… on aimerait savoir quand des universités françaises ont étés autogérées… En 1968 peut être ?… ah non puisqu’on y trouva très rapidement des CRS… plus tard… oui mais quand ? Quand ? Il me semble ici voir une « évidence » qui ne se dit pas… Le genre « d’évidences » qui permet même de gagner des élections… Les prétentions intellectuelles ont plus de valeurs quand on ne se cantonne pas à des rigueurs toutes idéologiques… tout ça pour dire que je reviens d’une AG à la Sorbonne, et que c’était nul… non pas parce qu’il y avait une forte participation, au contraire… et l’absence de participation laisse la place à des « militants professionnels » bourrés d’autres évidences… le néfaste n’est pas toujours dans l’oeil du voisin…
    La note humoristique qui termine le post n’est pas – je pense – innocente, puisque c’est un renvoi dos à dos…
    Sans doute, on apprend ainsi à assumer un recul intellectuel… pour mieux sauter les barrières de la réalité…tiens, ce soir il n’y a pas de gendarme mobile au métro Vavin…

  2. davidjo Says:

    Bonjour Vincent,

    Non, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit: tu sais très bien que je n’ai rien contre « mai 68 », et d’ailleurs je n’y pensais pas en écrivant – trop vite, comme toujours – ce billet. Bien plus, depuis que je suis ici, à aucun moment les innombrables tracts, affiches, discours tous à la fois gauchistes et neuneu, ne m’ont fait penser à mai 68, qui dans mon imaginaire ne ressemble pas à cela. D’ailleurs, je parle essentiellement de ce qui se passe à San Marcos, et le texte était dans mon intention secondaire par rapport aux photos. Ainsi le « renvoi dos à dos » n’en est pas un (même si effectivement j’aurais pu le faire sans me sentir en faute): j’ai ici simplement trouvé amusant de voir une bouteille de coca pendre à, et maintenir la banderole militante.

    Ce que tu dis de la participation est intéressant : plus il y a de monde, moins il y a de marge pour des « militants professionnels », même si bien sûr la quantité n’est qu’une des variables, la qualité étant l’autre. La qualité – entendue ici comme maturité du sens critique, faculté de prise de recul et par rapport aux idées et par rapport à l’expérience que chacun a de la réalité, honnêteté intellectuelle (toutes qualités qui ne sont ni de gauche, ni de droite) – est ici (à San Marcos) rare (de mon point de vue, partagé par quelques camarades) tant au niveau de la production que de la consommation du discours politique. Et sans vouloir être structuralisant, quelque part le niveau d’un secteur est probablement lié au niveau des autres: à corps étudiant politiquement mauvais, corps administratif et de direction mauvais…

    Enfin, puisque c’est peut-être ce qui t’a choqué, et bien oui, je suis contre une forte participation des représentants étudiants à la prise de décision. Intuitivement. Tu m’expliqueras peut-être pourquoi j’ai tord.

    Merci pour ton commentaire. D’autres seraient les bienvenus. Porte-toi bien,
    dj

  3. Marion Says:

    Bonjour,

    Voilà un âpre débat qui s’engage, et dans lequel je ne prendrai pas position, pour la bonne et simple raison que je ne m’en sens pas vraiment la capacité (disons que j’ai bien quelques idées, mais pas de quoi en faire un plat).
    Je voulais juste revenir sur l’expérience des usines Lip qui a l’air de tant intéresser notre ami Vincent. J’ignorais qu’il en avait été fait un film, mais il en a aussi été fait une pièce de théâtre, que j’eus l’occasion de voir dans ma jeunesse au modeste théâtre du lavoir de Pontarlier. Il est bien possible que le film ait été directement inspiré de la pièce de théâtre, qui appelle les anciens des usines Lip à venir témoigner sur scène, dans une mise en scène très sobre (les acteurs viennent s’asseoir sur une chaise face au public puis en repartent). J’en garde le souvenir d’une pièce très émouvante.
    Au passage, petite pique contre l’auteur de ce blog : voyez très cher que de temps à autre, le théâtre provincial sait montrer des pièces de qualité…
    Dernière précision enfin, si je me souviens bien, l’expérience d’autogestion des usines Lip date de 1971 et non de 1968 (à vérifier). 1968 a sans doute influencer les ouvriers décidés à s’autogérer, mais peut-être faut-il éviter les raccourcis un peu rapides.

  4. vincent Says:

    Bonjour tous ! (Ciao tutti sonne mieux)

    Sur le film upon Lip (« Once upon a time in 1971… ») :
    – oui c’est très bon film qui fait réfléchir, qui parle au coeur (en le faisant rire) et tout ça… oui le dispositif ressemble visiblement à la pièce de théâtre « provinciale » (expression si pleine de mépris que l’on conçoit que les « provinciaux » fassent des complexes 😉 )
    – oui Lip regarde un peu vers 1968 mais pas que, et il ne faudrait pas simplifier… c’était d’ailleurs le but de mon premier texte (« l’autogestion ce mot valise »)…

    Sur l’après-billet (c’est un beau mot billet je trouve, c’est mon côté veau d’or refoulé 🙂 ):
    – Je sais bien que David-Jo ne cherche pas à tout confondre et à fondre sur les proies faciles… c’est bien pourquoi j’ai cherché (en provoquant comme toujours) à faire ressortir les possibles liens que les lecteurs établiraient peut être d’eux-mêmes entre le texte et leurs propres stéréotypes… C’est mon côté « l’innocence n’existe pas », « tout est politique », et « quel est le type de discours et de représentations » ? Ca peut sembler paranoïaque (de fait ça l’est) et surtout excessif (il est évident que la dernière photo et phrase est une boutade, même moi je le sais… mais qui considèrera qu’une blague c’est entièrement innocent ?)…
    mais c’est surtout une recherche et une volonté de comprendre les arrières portes… ça peut toujours être utile si on veut s’enfuir vite…

    – sur le structuralisme : il me faudrait le connaitre… et connaitre San Marcos… ce n’est pas le cas… donc pour me cantonner à l’idée mauvaise structure (administrative, mauvais corps de décision, mauvais environnement) = mauvaise étude… tous ces éléments jouent bien sûr, c’est certain mais à mon humble avis il ne faudrait pas raccourcir… le génie humain s’exprime parfois aussi dans (voir en raison) de difficiles conditions matérielles et humaines… voir Braudel dans son stalag, Soljenitsyne dans son goulag (et toutes les productions de génie plus généralement en URSS), etc…

    -enfin sur « la forte participation des représentants étudiants à la prise de décision » Par définition cette forte participation est (ou plutôt devrait être) un processus démocratique (avec des adultes)… or j’ai plutôt la naïveté de penser intuitivement que ce genre de processus est bénéfique… certaines élections devraient pourtant m’en dissuader… je pense plutôt qu’il ne faut pas confondre mascarade démocratique et démocratie… tout ça est a développer… mais bon il faut que je parte au boulot un jour quand même 🙂 Porte toi bien… à tout de suite

  5. david-david Says:

    Juste par rapport à la dernière photo

    Trop bien trouvé! 🙂 Je suppose que la bouteille en question retient un grand drapeau anti-quelquechose, non?

    Si c’est le cas, je me plais à imaginer les protestataires en question installer le matériel, chercher un point d’ancrage, et l’un tendant la bouteille de coca à l’autre: « tiens, ça devrait faire l’affaire! »- « ah merci, vieux! en effet, le drapeau est stabilisé. Bien joué! »

    Cohérence, cohérence… >:-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :