La mode féminine, Sénèque et la destruction des bouquins

Au faubourg Saint-Germain, il y a eu au XVIIe siècle la naissance de l’érudition tonsurée dans un monastère, puis au XXe siècle, dans les cafés, celle du brio à écharpe sur col de chemise ouvert. Les deux ont disparu, mais du mauriste ou de l’intello, qui eût été le plus perplexe devant ceci – à deux pas du Flore et de l’abbaye.

Une rue du faubourg st germain (détail)

Moi j’aime bien. C’est joli et cela illustre bien le rôle décoratif de la culture dans une société  tristounette. Mais voilà que paf, en poursuivant nonobstant, pouf, un souvenir me revient, d’un passage d’un traité de Sénèque, écouté en voiture lors d’un errance dans la plaine d’Azincourt – j’étais perdu, je cherchais Hesdin, je désirais une friterie, je trouvai le sympathique bled de Desnos, et sur la route du retour vers chez mon amoureuse, stoïque, j’ai appuyé sur rewind.

« Quatre cent mille volumes, superbe monument d’opulence royale, ont péri dans les flammes à Alexandrie. Que d’autres s’appliquent à vanter cette bibliothèque appelée par Tite-Live le chef d’œuvre du goût et de la sollicitude des rois. Je ne vois là ni goût, ni sollicitude : je vois un luxe littéraire. Que dis-je, littéraire ? Ce n’étaient pas les lettres, mais l’ostentation qu’avaient eu en vue les auteurs de cette collection. Ainsi, tel homme qui n’a même pas cette teinture des lettres qu’on exige dans les esclaves, a des livres qui sans jamais servir à ses études, sont là pour l’ornement de sa salle à manger. Qu’on se borne donc à acheter des livres pour son usage, non pour la montre. (Sénèque, De la tranquillité de l’âme, par. 9.5., dans la traduction pas fort punchy de Charpentier et Lemaistre, 1860.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :