Août 2015 : le pompidou metz, l’abstraction slovène et la pêche aux canards

Au tout début d’un voyage, mon amie et moi avons vu ceci.

Nous avons trouvé l’œuvre belle. Puis j’ai pris un petit livret explicatif proposé par le Centre Pompidou Metz, et à ma grande surprise – comme quoi il ne faut pas se fier aux a priori, et les empiristes anglais du XVIIe siècle ont raison : ce n’est pas parce qu’un événement se répète qu’il se répètera et nous n’avons aucun moyen de savoir que le soleil se lève à l’est – je n’ai trouvé dans ce commentaire d’œuvre contemporaine aucune faute de syntaxe, aucun néologisme inutile et flou, aucune phrase dilatée par le recours itératif à des locutions vides d’information sur le réel, dont on ne sait si le sens est autonymique (se dire soi-même) ou, ce qui est légèrement différent, d’étiquette métalinguistique : désigner le locuteur comme partie prenante d’un groupe semi-privé. Les lèmes « interroger » et « résonance » en sont absents, ce qui constitue à la fois (de mon point de vue) un gage de qualité et (en toute objectivité) une aberration statistique. La Moselle peut être fière.

Une dizaine de jours plus tard, au Musée d’art moderne de Lubjlanja, nous avons vu ceci.

Sympathique oeuvre kinétique (sonore, aussi) de Slavko Tihec. Je ne lis pas le slovène. Pendant ce temps, à Cambrai, des amis pouvaient quelque chose comme cela.

Et alors ? « Le régime esthétique de l’art est une forme sensible hétérogène par rapport aux formes ordinaires de l’expérience. » Jacques Rancière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :